À la découverte du Sport Adapté !

26 Nov 2018 | Agenda Bien-être, Allier, Rencontre

Les prochaines journées multisports adaptés organisées par le comité Bi-départemental Sport adapté 03/63, auront lieu le jeudi 29 novembre à Moulins. Nous avons voulu en savoir plus sur la place du sport adapté aux personnes en situation de handicap dans notre département.

Esprit Edition : Tout d’abord, quelle est la différence entre le sport adapté et le handi Sport ?

CDSA03-63 : La principale différence est le public. Pour le sport adapté, les personnes sont en situation de handicap mental et/ou psychique et concernant le Handisport, c’est à destination des personnes en situation de handicap moteur et/ou sensoriel sans handicap intellectuel.

Esprit Edition : Quel est le rôle de votre comité ?

CDSA03-63 : Le Comité bi-Départemental du Sport Adapté 03-63 est un comité regroupant le comité départemental de l’Allier et celui du Puy de Dôme. C’est à dire qu’il y a un centre de gestion commun mais avec un plan développement différent à chaque département. Cette initiative a eu lieu en décembre 2016, sous l’impulsion des élus, pour obtenir une gouvernance commune, tout en ayant un développement adapté aux deux départements. Notre comité est affilié à la Fédération Française de Sport Adapté, qui est la première et la plus grande fédération Française qui permet aux personnes en situation de handicap mental et psychique un accès à la pratique sportive. Le « sport adapté » peut s’effectuer sur plus de quatre-vingt disciplines sportives, en activité individuelle ou collective mais également en plusieurs formats de loisir, sous forme d’animation, de compétition ou encore dans un vecteur de haut niveau.

Esprit Edition : À qui s’adresse le « sport adapté » ?

CDSA03-63 : Le sport adapté est à destination des enfants, adolescents, adultes et personnes âgées en situation de handicap mental avec à la fois une déficience intellectuelle et les conséquences qu’elle entraîne au quotidien dans l’approche sociale et sociétale. Mais aussi d’handicap psychique, soit un déficit relationnel vis-à-vis de lui-même et de son entourage, de difficulté de concentration, une grande variabilité dans la possibilité d’utilisation des capacités alors que la personne garde des facultés intellectuelles normales. Cependant, une personne ayant un polyhandicap, c’est à dire moteur et mental, pourra être accueillie également.

Esprit Edition : Quels sont les objectifs et qu’est ce que la pratique d’un sport peut apporter aux pratiquants ?

CDSA03-63 : L’objectif au sein du CDSA03-63 est de généraliser la pratique régulière d’activités physiques et sportives à nos licenciés, suivant leurs souhaits, leurs capacités, dans des disciplines choisies pour une meilleure santé, un bien-être physique, mental et social. Mais aussi pour une reconnaissance en tant que sportif à part entière, car nous sommes convaincus que les activités physiques et sportives adaptées améliorent les conditions physiques, les aptitudes intellectuelle et professionnelles, augmente leur chance d’insertion sociale et apporte une prévention à la perte d’autonomie.

Esprit Edition : Où est-il possible de pratiquer le sport adapté dans le département ?

CDSA03-63 : Aujourd’hui, il y a dix clubs dans l’Allier, affiliés à la fédération, qui ont une section dédiée au sport adaptée : ADDAPT à Cusset en multisport, Le RERAY et La Clarté à Moulins en multisports, l’ASPTT Tennis de table de Montluçon, l’Entente Athlétique de Moulins, l’ASAC multisport de Montluçon, La Serbacane de Bessay, Le Foliant Rugby Adapté d’Ebreuil, le SCAC Basket de Cusset et l’ASCG Tennis de table de St Germain des Fossés.

Esprit Edition : Comment les structures peuvent-elles obtenir l’affiliation ? Et comment les sports sont-ils adaptés ?

CDSA03-63 : Les structures doivent simplement faire une demande au comité départemental local qui leur fournira les documents nécessaires. Ensuite, le comité départemental ainsi que la Ligue régionale valident la demande et l’envoient directement à la fédération pour une validation définitive. Cette affiliation permet une reconnaissance et une meilleure lisibilité en termes d’accueil des personnes en situation de handicap mental, elle permet également de pouvoir émarger plus facilement aux demandes d’aides dans ce domaine.
En termes d’adaptation, c’est davantage sur la simplification du règlement que le sport adapté se concentre. Au niveau loisirs, nous avons les activités motrices qui permettent aux personnes les plus lourdement handicapés de pouvoir s’exprimer physiquement. Ce sont des pré-activités physiques. Pour la compétition, les sportifs sont classés en trois catégories selon leurs capacités cognitives et non sportives, lui attribuant ainsi sa catégorie AB, BC et CD. Les personnes en CD sont théoriquement capables d’intégrer les règlements sportifs dans leur intégralité. Pour les BC et AB, des adaptations sont faits, en simplifiant les règlements, en concrétisant les notions de repères spatio-temporelles, en réduisant un peu la taille du terrain pour qu’ils comprennent mieux l’espace dans lequel ils évoluent etc…

Esprit Edition : En compétition ou en loisirs ?

CDSA03-63 : La FFSA propose l’accès à la compétition et au plus grand nombre aux journées loisirs. Cela peut aller de la simple découverte sportive comme notre journée multisports que nous organisons le jeudi 29 novembre à Moulins jusqu’aux journées activités motrices, journée où l’expression corporel du sportif et le sens qu’il met à son activité motrice est plus importante que la pratique de l’activité physique en elle-même. Au niveau compétitif, nous proposons des compétitions allant du niveau départemental au niveau national.

Esprit Edition : Quelles sont les actions locales liées au Sport Adapté ?

CDSA03-63 : Depuis peu le CREPS Vichy Auvergne Rhône-Alpes et le Comité Bi-départemental Sport Adapté Allier/Puy de Dôme accueillent le Pôle France Natation Sport Adapté. Quatorze nageurs de haut niveau en situation de handicap mental ou psychique, viennent de toute la France environs vingt semaines dans l’année, pour s’entraîner au centre aquatique Vichy Val d’Allier de Bellerive en préparation d’échéances importantes. L’équipe technique composée de la coordinatrice nationale Mme Charasse, de l’entraineur national M. Sebire, ainsi que les professionnels paramédicaux est également renforcée par une salariée du CDSA 03/63 sur l’encadrement des sportifs sur les temps hors entrainement. Les prochaines grosses compétitions pour ces nageurs sont les championnats du monde d’Australie en 2019, et pour certains d’entre eux le rêve des Jeux Paralympiques en 2020…

Esprit Edition : Quelles sont les prochaines actualités au niveau local et national ? Et quelles seront les grandes dates importantes en 2019 ?

CDSA03-63 : Pour cette fin d’année, nous organisons la journée multisports à Moulins le jeudi 29 novembre et des journées jeux traditionnels à Vichy le jeudi 13 décembre. Pour 2019, nous accueillons à Montluçon le Championnat Régional de Tennis de Table le 3 mars, et le Championnat de France de Tennis de Table le 15 mai. En avril 2019, vous pourrez également venir nous rencontrer à l’occasion des Journée Inter-département d’Athlétisme à Moulins.

Esprit Edition : Cette année, un nouveau partenariat a été fait avec l’association « Dyspraxie mais Fantastique 03» pouvez vous nous en dire plus ?

CDSA03-63 : La dyspraxie est un trouble des apprentissages et des acquisitions motrices qui impact l’automatisation des gestes ainsi que le repérage dans l’espace. Ceci rend donc plus difficile l’accès aux sports pour les jeunes qui en sont atteint. Les sports adaptés peuvent être une solution aux enfants qui souhaitent rejoindre un club pour s’épanouir en groupe, sans peur d’être jugé à cause de leurs difficultés sous réserve d’une reconnaissance MDPH.

Esprit Edition : Quel regard portez vous sur la situation actuelle de votre comité ?

CDSA03-63 : Etant beaucoup moins médiatisé qu’Handisport, nous avons besoin de nous faire connaître au travers des médias et sommes également à la recherche de sponsors et de mécènes.

Interview réalisée avec Madame Catherine Lori présidente de l’allier, Madame Geraldine Faugeron coordinatrice bi-départemental, Monsieur Benjamin Pascal conseiller technique fédéral, Monsieur David Martin pour la Dyspraxie et la communication au CD et M. Frédéric Coquard chargé des partenariats et sponsoring.

Lire le magazine complet de novembre 2018

Le Comité Bi-départemental Sport adapté 03/63 en quelques chiffres :

– 5 salariés dont 1 mi-temps
– 15 bénévoles dont 3 nouveaux en 2018
– Environ 800 sportifs

Toute l’actualité sur leur site internet

www.sportadapte-aura.fr ou sur le réseau social Facebook : Ligue Auvergne-Rhône-Alpes du Sport Adapté ou par mail à M. Benjamin Pascal sur cdsa.allier@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This