Ayant toujours été dans le milieu agricole grâce à sa famille, Alexandre Lucas Bardot a fait sept ans d’études avec plusieurs stages en polyculture élevage en France et à l’étranger dans le but de reprendre une exploitation.

Ayant toujours été dans le milieu agricole grâce à sa famille, Alexandre Lucas Bardot a fait sept ans d’études avec plusieurs stages en polyculture élevage en France et à l’étranger dans le but de reprendre une exploitation. « Je me suis finalement orienté vers l’apiculture, une passion transmise par mon grand-père qui avait plusieurs ruches » souligne l’apiculteur. Ce dernier a repris la Miellerie du Pays Charolais basée à Saint-Vincent-Bragny le 1er octobre 2017 après s’être formé pendant quelques mois avec l’exploitant. Alexandre Lucas Bardot, qui possède aujourd’hui 600 ruches provenant de 15 ruchers principalement situés sur les bords du fleuve Loire dans l’Allier et la Saône-et-Loire, produit quatre types de miel local 100 % naturel (colza, acacia, prairie et châtaignier) dans sa miellerie installée à Chevagnes depuis mars 2019.

Tout mettre en œuvre pour une meilleure production

La période de miellée se déroule entre mi-avril et fin juillet. Une transhumance de 200 ruches a lieu pour la réalisation du miel de châtaignier dans le Morvan. L’apiculteur met toutes les chances de son côté en réalisant un important travail préparatoire début avril pour faciliter les conditions de vie des abeilles. Cela se traduit notamment par une visite sanitaire, une désinfection des ruches, le renouvellement des cadres et le nettoyage des plateaux se trouvant dans les ruches et le suivi de la qualité des reines (la génétique tient une place importante). « Mon but est de travailler au développement des colonies d’abeilles. Une bonne hygiène permet que la population soit la plus nombreuse possible. C’est un facteur important pour avoir une meilleure production ».

Une volonté de développer la vente directe

La récolte effectuée en 2018 a été exceptionnelle grâce à une belle floraison d’acacia et de colza. La production de 2019 sera moins bonne. Cette activité est vraiment tributaire du temps, un facteur ne pouvant être maîtrisé et entraînant parfois des rendements aléatoires. Alexandre Lucas Bardot vend 80 % de sa production dans les petites et grandes surfaces de l’Allier et de la Saône-et-Loire et Intermarché à Moulins. Le reste des ventes est effectué au magasin de la miellerie et sur les marchés d’Avermes et Dompierre-sur-Besbre le samedi en alternance. On retrouve également le miel de l’apiculteur à La Ferme Aux Produits d’Antan à Avermes. « Notre volonté est de développer la vente directe pour être au contact des clients, présenter nos produits et parler de notre savoir-faire. La vente en ligne sera proposée en fin d’année » précise l’apiculteur qui sera présent sur les Marchés des Producteurs de Pays de Neuvy le 26 juillet, Saint-Pourçain-sur-Besbre le 9 août et Saligny-sur-Roudon le 6 septembre.

Le magazine de juillet/aôut 2019

Pin It on Pinterest

Share This