Une grainothèque citoyenne à Diou

par | 17 Juin 2017 | Allier, Association, Bien-être, Dompierre-sur-Besbre, Rencontre

A l’occasion de cette belle initiative citoyenne née en février 2017, nous avons rencontré Jade Masson du collectif Incroyables Comestibles de Dompierre-sur-Besbre. Elle est en effet à l’initiative de ce projet de grainothèque avec Cathy Hugonnet de l’association Grandir à Diou et Frédérique Voldoire de l’association Cistudes & Compagnie à Dompierre s/B.

Une grainothèque citoyenne à Diou - ArticleEsprit Bien-Etre : Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste une grainothèque citoyenne ?
Jade Masson : Les grainothèques peuvent avoir différentes formes : une simple boîte en carton posée dans une bibliothèque ou un lieu public, un meuble, par lesquels on échange gratuitement des sachets de graines de fleurs, de fruits ou de légumes dites« libres ». On peut aussi utiliser une plateforme. L’intérêt est de lutter contre la standardisation en privilégiant les semences paysannes afin de contourner celles issue du monde industrielle.

Esprit Bien-Etre : Pourquoi un tel projet ?
Jade Masson : L’objectif est de permettre à chacun d’accéder gratuitement à des semences, potagères ou non, et lutter ainsi contre l’érosion de la biodiversité. Préserver des semences reproductibles, patrimoine cultivé hérité de nos ancêtres et véritable richesse pour le futur. Mais aussi, distribuer, échanger, partager des semences tout en essayant d’éduquer voire de former à la préservation des graines.

Esprit Bien-Etre : Où sera-t-elle installée et comment sera-t-elle gérée ?
Jade Masson : Nous envisageons une installation à Diou dans les locaux de l’association Grandir. Un service civique va prendre en charge le projet, en partie, autour de la communication, réseau notamment. La grainothèque est un lieu géographique. C’est un lieu où l’on trie, stocke les graines récoltées dans plusieurs jardins alentours. C’est aussi l’endroit où l’on se rencontre régulièrement pour échanger des graines et autour de ce sujet. La grainothèque est un espace d’initiatives. Au sein de ce projet, plusieurs étapes sont nécessaires. Il va falloir récolter, trier, tester, conserver, stocker les semences. Il faudra aussi communiquer et organiser des événements
où l’on échange ou vient chercher des graines, sans oublier l’éducation et la formation. Chacun, collectif, association, particulier pourra choisir librement s’assurer une ou plusieurs actions. Chaque participation à son importance et permet d’enrichir la grainothèque
citoyenne. Bien sûr, tout cela fonctionne en réseau !

Une grainothèque citoyenne à Diou - Article

Jade Masson & Cathy Hugonnet

Esprit Bien-Etre : En tant que particulier, comment fait-on pour donner ou recevoir des graines ?
Jade Masson : Nous avons mis en place un système de cartes. Sur cette carte de donateur est inscrit votre nom, si vous êtes débutant, habitué ou confirmé, la variété de votre don, l’année de récolte et son origine ou son histoire. Celle-ci est agrafée au petit paquet de graines que vous nous apportez. Pour recevoir, il suffit de venir récupérer les graines que souhaitez. On peut également vous nommer
gardien de certaines graines. Je ne vous cache pas qu’il faut au minimum aimer le jardin et tout ce qui va avec. Nous suivons toutes nos graines, nous préconisons des lieux sains et restreints, sans traitement chimique, afin de garder le patrimoine génétique de la graine intact.

Esprit Bien-Etre : Quel est votre but ?
Jade Masson : Que des petits collectifs se créent autour de cette grainothèque ! Nous serons basés à Diou mais, par exemple, un collectif peut se créer à Chevagnes et profiter des conseils et savoir-faire de notre structure. Nous souhaitons que chaque individu soit conscient de la richesse, apprenne à en prendre soin, que le partage soit évident, plus facile. Autour de la grainothèque graviteront des dizaines, centaines, milliers de grainothèques personnelles. Nous espérons que ces grainothèques fonctionnent en réseau les unes avec les autres et s’enrichissent d’années en années.

 

Lire le magazine complet de juin 2017

Esprit Bien-Etre : Avez-vous déjà quelques graines ?
Jade Masson : Oui, nous possédons actuellement environ 185 espèces récoltées seulement depuis février 2017. Une quarantaine de variétés de tomates, des tournesols géants, des roses trémières, différentes variétés de courges, des haricots, des pois, des fleurs et bien d’autres. Des dons de particuliers mais aussi de maraîchers locaux. C’est déjà un beau succès !

Pour info !

Contact et renseignements
Cathy Hugonnet au 06 17 43 61 11
Jade Masson au 07 81 71 02 05


Galerie

Pin It on Pinterest

Share This