Le pouvoir apaisant du lama

26 Nov 2018 | Agenda Bien-être, Allier, Rencontre

Sophie Vialis nous a accueilli chez elle à Limoise il y a quelques jours pour nous raconter son quotidien avec ses lamas. On ne se doutait pas un seul instant de ce qui pouvait nous attendre au bout du chemin. D’un côté une maison, quelques poules Orpington, un chat et un chien. Et tout autour, une vingtaine de lamas qui pâturent paisiblement dans plusieurs prés. On n’a qu’une envie lorsqu’on rentre dans la prairie des lamas, c’est de les serrer dans nos bras et de caresser leur fameuse laine, réputée comme l’une des plus douces et des plus chaudes au monde. Cela fait maintenant quatorze ans que Sophie élève cet animal pour le moins atypique.

Esprit Edition : Tout d’abord, pourquoi un élevage de lamas ?

Sophie Vialis : J’ai commencé avec mes premiers lamas en 2003 et débuté mon élevage en 2004. Mon mari et moi avons posé nos valises à Limoise en 2007. Ma passion pour les lamas date depuis mon enfance. Depuis, je consacre tout mon temps à mes lamas que j’élève à titre professionnel. La plupart d’entre eux sont primés en concours de beauté et rigoureusement sélectionnés pour leur douceur de caractère ainsi que pour la finesse de leur laine. Bonnes origines et bons caractères sont les priorités de mon élevage. Grâce à la tonte de mes lamas et la qualité de leur laine, je confectionne des articles 100% artisanal. Je les tonds moi-même à la main avec des ciseaux spéciaux une fois par an au printemps. Ensuite, je carde et file la laine à la main. Celle-ci est hypoallergénique, particulièrement chaude et très légère mais aussi extrêmement fine et soyeuse. Les teintes sont naturelles. Je tricote des articles uniques, des chauffes-poignets, des chauffe-épaules, des bandeaux, des snood et des ponchos pour enfants que je revends ensuite sur les marchés de Noël ou sur mon site internet. Comme je porte une très grande attention au caractère gentil et patient de mes pensionnaires, les conditions me permettent aussi de proposer mes lamas dans le cadre de thérapies, la lama-thérapie. J’organise aussi des visites de l’élevage à la découverte du lama, de ses origines, de son alimentation… 

Esprit Edition : D’où viennent vos lamas ?

Sophie Vialis : Mes lamas sont d’origine chilienne, argentine et nord-américaine. Certains sont importés du Chili. Je les sélectionne pour leur beauté, le modèle et l’allure, leur laine soyeuse et très longue. Des lamas fortement lainés avec de chouettes caractères. J’ai à l’heure actuelle une vingtaine de lamas. Ils ont chacun un prénom et inscrits à un registre, il y a Lakshmi 18 ans à la retraite, la plus ancienne de mes femelles, Criolla, Nala, Bellina, Antara, Much’ano, Simba… Chaque lama a sa propre personnalité, chacun est unique. 

Esprit Edition : Qu’est-ce que la lama thérapie ?

Sophie Vialis : Le Lama est par nature très gentil et patient. Son caractère et son gabarit de petite taille réunissent toutes les conditions nécessaires pour devenir un excellent collaborateur dans le cadre d’une thérapie. Le lama permet à chaque individu de s’ouvrir à toute forme de communication car il met en confiance par sa douceur et son calme. Il m’est possible de proposer ce type de thérapie car mes lamas sont parfaitement manipulés et éduqués, et leur attitude permet de faire de la thérapie. On peut donc établir avec lui une relation de confiance et de complicité remarquable. Comme vous le constatez, ce n’est pas moi le thérapeute, je n’aurais pas la prétention de me décrire ainsi, ce sont mes lamas ! Les encadrants des groupes sont présents sur le site le temps de la visite en thérapie.

Esprit Edition : Comment se déroule une séance ?

Sophie Vialis : La thérapie permet à l’individu de s’ouvrir à ses émotions, éveiller ses sens par le toucher, s’ouvrir à la communication verbale et non verbale. Il se sent sécurisé au contact d’un animal par le biais d’une communication par les sons mais aussi par les gestes, les caresses. Je propose des visites ponctuelles ou régulières au sein de mon élevage tout au long de l’année aux personnes déficientes motrices, mentales, auditives, visuelles et autistes. Au contact des lamas, la personne trouve un apaisement, une douceur. Se sentant acceptée, non jugée, aimée sans condition elle a envie de socialisation, elle installe alors des liens avec des tiers et prend confiance en elle. Les gens laissent tomber leurs barrières psychologiques en présence d’animaux et cela leur permet d’évacuer leurs frustrations intérieures. Mais attention tout de même, tous les lamas ne sont pas faits pour être des compagnons thérapeutiques. Ils doivent être habitués à l’être humain et éduqués dans ce sens et avoir le caractère qui le permette. 

Esprit Edition : Avec qui utilisez-vous cette méthode ?

Sophie Vialis : Silencieux, doux, calme, sociable, patient, cet animal possède une sérénité rayonnante et contagieuse. Attentif aux besoins des autres, il est un excellent outil d’intervention avec les adultes, enfants ou adolescents ayant des troubles du comportement. Le lama est attentif aux ressentis de l’humain, ne le juge pas, ne le  ren­voie pas à ses dif­fi­cultés. Son con­tact est apaisant, récon­for­t­ant. Par exemple dans le cas de l’autisme, il m’est arrivé qu’un enfant réponde aux sons émis par le lama.  

L’élevage Les lamas de la Bouble vous accueille sur rendez-vous pour les visites d’élevage pour les groupes à Limoise d’avril à fin août. L’élevage reçoit également des familles et des mini-groupes à partir de 5 personnes.
Où retrouver les créations de Sophie ?
> Marché de l’avent à Souvigny les 24 et 25 novembre
> Marché de Noël à Bourbon l’Archambault, au château Bignon les 15 et 16 décembre.

 

Lire le magazine complet de novembre 2018

Pour plus de renseignements :

04 70 66 28 6406 20 56 58 71
www.lamas-bouble.com

Pin It on Pinterest

Share This