L’E-sport, une pratique émergente sur le territoire bourbonnais

Rencontre avec Sylvain Devin, yzeurien, Président de l’association Alliance de Passionnés E-sport (APE), qui a pour but de créer des évènements dans le milieu. Avec lui, nous avons abordé cette pratique en pleine expansion, l’objectif de son association, son implication au niveau local et ses projets et évènements à venir.

Esprit Edition : Qu’est-ce que le E-sport ?

Sylvain Devin : L’E-sport est la contraction du terme anglais “electronic sport” qui signifie littéralement “sport électronique”. Il a explosé ces dernières années, notamment avec l’organisation fréquente de tournois amateurs et professionnels. Le e-sport consiste à pratiquer sur Internet ou en LAN-party un jeu vidéo seul ou en équipe. Il ne s’agit plus de jouer tout simplement mais de se confronter à d’autres joueurs par le biais de compétitions virtuelles.

Esprit Edition : Quand et comment vous est venue l’idée de créer une association ?

Sylvain Devin : Je suis joueur et passionné de jeux vidéo depuis l’adolescence. À l’instar du sport physique, cette pratique peut-être de loisir, amateur ou professionnelle. Loin des tournois professionnels de plus en plus lucratifs et médiatisés, le sport électronique amateur peine à exister dans notre pays. Environ 400 associations en France aujourd’hui. C’est pour cela que j’ai créé l’association il y a deux ans. Aujourd’hui nous sommes 15 adhérents, treize hommes et deux femmes, dont une leadeuse qui encadre 5 joueurs ; notre association mettant à l’honneur la mixité hommes / femmes au sein de cette pratique.

Esprit Edition : Comment se prépare le e-sportif et à quoi joue-t-il ?

Sylvain Devin : un Joueur esport doit avoir de bons réflexes, savoir prendre des décisions très rapidement, et bien communiquer avec son équipe; la moitié de la performance d’un joueur vient de sa préparation mentale et sa capacité à s’adapter en conséquence. L’équipement est aussi très important; par exemple une chaise gaming n’a pas le même confort de jeu qu’une chaise classique ne peut fournir, et permet de jouer longtemps sans douleurs, sans gênes etc.. Le choix de son matériel pc ou console offrent eux aussi de meilleures performances; afin de progresser vous devrez être un minimum bien équipés, casque, souris ou manettes customisées, connexion internet puissante ! Les types de jeux sont très variés, de combat comme « Streetfighter » ou de tir comme « Counter Strike », « Call of Duty » ou « Overwatch ». Le jeu le plus populaire du moment, « League of Legends », un jeu de stratégie en équipe.

Esprit Edition : Quelle est le but de votre association ?

Sylvain Devin : En tout premier lieu il est de transmettre des valeurs et éduquer les nouvelles générations à la pratique de l’esport comme par exemple le respect d’un planning d’entrainement , le respect de l’adversaire et de l’arbitrage. Nous avons aussi constaté le manque de structuration au niveau de la pratique de l’e-sport. Il est important de mettre en avant le sérieux de cette pratique encore méconnue en France. Nous voulons aussi nous éloigner des clichés et faire connaître à tous notre pratique. Notre projet est de regrouper un maximum de joueurs locaux , de créer une sorte de communauté régionale d’amateurs, de mettre en avant les joueurs passionnés en les encadrant comme des sportifs à part entière. Face à une base de gamers en constante progression, le circuit compétitif amateur se retrouve confronté à un manque d’encadrement et d’accompagnement. Il y a un besoin important en matière de recrutement, et ce sur de nombreux postes. Il faut déjà avoir à l’esprit qu’à l’instar d’un club de rugby, de musique, ou autres, la majorité des associations font appel à des bénévoles pour assurer leur fonctionnement . L’association de jeu vidéo n’en étant pas différente .

Esprit Edition : Organisez-vous des tournois à Moulins ?

Sylvain Devin : Oui, nous avons organisé dix tournois depuis deux ans au bar Game of Trolls à Moulins. Nous allons organiser d’autres tournois de jeux vidéo sur le département. Un festival du jeu est envisagé à Moulins en juin, nous souhaitons également y participer. Et nous sommes ouvert aux bonnes idées, alors n’hésitez pas à nous contacter !
Toute l’actualité sur Facebook & Twitter

Tu aimes les jeux vidéos ? Tu désires intégrer des projets e-sport ? Nous recherchons des personnes disponibles et motivées pour construire des projets, manager des équipes de joueurs et de joueuses. Associer et lier le réel et l’irréel, en se retrouvant plusieurs fois par semaine physiquement ou virtuellement, pour des entraînements collectifs. Un seul but, voir votre équipe gravir les échelons !

Mais derrière nos écrans, nous sommes parfois loin d’imaginer que derrière les leurs, des joueurs en font leur métier. Manager, coach, entraînements intensifs, … son quotidien est proche de celui des sportifs de haut niveau.

Rencontre avec Jérémy, ce moulinois d’origine de 21 ans, qui a fait du jeu vidéo son métier.

Gamer en équipe de France en 2013, coach en stratégie durant quatre années pour des équipes de toute l’Europe, l’Amérique et l’Australie, une opportunité d’encadrer une équipe à Los Angeles… A raison de plusieurs heures par jour, ce passionné est aujourd’hui manager d’une plus petite équipe et aide les coachs à se perfectionner auprès de leurs équipes.
Son rôle de manager e-sport
et coach formateur
« Un jeu est caractérisé par un ensemble de personnes, un ensemble de stratégies et d’actions possibles, des récompenses en fonction des performances et des profils de chacun. Le tout encadré par des règles du jeu. Le manager, c’est celui qui fait tout ce que personne ne voit, mais sans lui rien ne se passe. Je m’occupe des démarches administratives et de la bonne cohésion entre mes joueurs dans le but d’atteindre les résultats opérationnels fixés. Je gère les emplois du temps, la logistique, les entraînements, je suis également le communicant et le négociateur. Je prévois les entrainements, les LAN, etc. Mon rôle de formateur est aussi d’accompagner les coachs, les forcer à faire réfléchir leurs joueurs, qu’ils garantissent le meilleur confort possible pour eux et qu’ils aident les joueurs pour leur santé physique et mentale… On peut comparer le e-sport aux échecs. C’est intense au niveau du cerveau mais nécessite aussi une très grande vitesse d’exécution. Le gamer peux monter à 300 actions par minutes. Le confort est important, le clavier, la souris, le casque, la chaise, tout jusqu’au moindre détail est optimisé pour le gaming. Enfin, sur un plan humain, c’est aux manager esport et aux coachs de veiller à la bonne santé de chacun des joueurs mais aussi à la bonne entente dans l’équipe. », nous explique Jérémy.

Le magazine du mois

Février

Chaque mois, retrouvez votre magazine Esprit Sport et Bien-Être dans différents coins lecture de l’agglomération moulinoise et sur notre site internet. Bien-être, sport, nutrition, idée de sorties, famille… Des articles pour se sentir bien et connaître les actualités bien-être près de chez vous !

Et si on discutait ?

Lecteur avisé, partenaire en devenir ou bien amateur curieux d’une vie orientée bien-être et sport, n’hésitez-pas à nous contacter.

Esprit Edition – Julie Famin & Aude Avelin

Mail : espritedition@gmail.com
Facebook : Magazine Esprit Sport et Bien-Être
Instagram : Magazine Esprit Sport et Bien-Être

Pin It on Pinterest

Share This