Natural Wake Park : du sport nautique 100 % écologique

1 Mai 2016 | Agenda Bien-être, Allier, Bien-être, Rencontre, Sport, Sport de glisse

Depuis 2014, les passionnés de sport nautique se donnent rendez-vous au Natural Wake Park. Un projet ambitieux créé et développé par cinq associés dont Valentin Perret, Président de la SAS.

L’Esprit Sportif : Valentin Perret, qui êtes vous et comment a germé l’idée de créer le Natural Wake Park ?

Valentin Perret : Je suis le Président de la société, auparavant j’ai pas mal voyagé à travers le monde où je faisais des saisons. Je suis né à Moulins, mais j’ai grandi à Lyon où j’ai fait mes études. L’idée de créer le Natural Wake Park est un concours de circonstances, je pratique le wakeboard depuis quelques années, lors d’un entraînement sur un plan d’eau, j’ai fait la rencontre de Sébastien Bernard et Gérald Pailleret. Nous avons sympathisé et avons découvert que nous étions tous de l’Allier. C’est comme cela qu’a germé l’idée de créer notre téléski nautique. Maintenant nous sommes 5 associés, Mickaël Chapeira et mon frère Bastien Perret nous ont rejoints dans l’aventure.

E.S : Comment avez-vous fait le choix du site de Villemouze à Paray sous Briailles ?

V.P : C’est relativement simple, en effectuant des recherches avec Google Map. Nous sommes tombés sur le plan d’eau de Villemouze. Au départ il l’appartenait à une société, la CERF, puis il a été repris par un syndicat mixte. Nous avons discuté avec les diverses collectivités de ce syndicat qui souhaitaient développer un concept. Nous avons proposé notre projet et nous sommes tombés d’accord. De plus ce plan d’eau de 8 ha est totalement adapté au sport nautique, sa profondeur maximale est de 3m et ses berges permettent d’éviter l’effet des grosses vagues.

E.S : L’avantage du site est aussi d’être géographiquement au cœur de la France ?

V.P : En effet, notre emplacement géographique est un avantage important. Nous avons organisé dès 2014 une étape du championnat de France de wake board téléski, en 2015 le championnat de France avec à l’arrivée le record de participants avec plus de 100 compétiteurs, ainsi qu’un stage de l’équipe de France. Cet engouement est le fait que notre site est très bien localisé, et l’ensemble des passionnés de la France entière peuvent venir s’entraîner au Natural Wake Park.

E.S : Le wake board téléski est un concept particulier, quels en sont ses caractéristiques ?

V.P : Cette discipline, née en Allemagne, est une manière de pratiquer le wake board ou bien le ski nautique de façon écologique. Le pratiquant est tiré par un filin dont le système est totalement électrique. Aujourd’hui il y a un véritable enthousiasme autour des téléskis nautiques, dorénavant environ 4 sites voient le jour chaque année en France.

E.S : Il y a-t-il une tenue spécifique et des qualités particulières pour pratiquer cette discipline ?

V.P : La tenue spécifique est surtout le gilet de sauvetage et la combinaison pour l’hiver. Sinon il n’y a pas de code vestimentaire particulier, sauf pour les pratiquants qui veulent utiliser les modules pour des sauts, le casque est obligatoire. Il s’agit d’un sport ouvert et pouvant être pratiqué par tous, il faut simplement dans un premier temps savoir nager. Comme je le dis souvent les seules obligations au Natural Wake Park sont le maillot de bain et la bonne humeur.

E.S : Après trois saisons quel bilan en tirez-vous ?

V.P : Les retours sont excellents, et la fréquentation est en hausse. Mais le meilleur est à venir car les sports de glisse et nautiques ne sont pas très développés sur notre territoire. C’est dans ce but que nous avons créé le Natural Wake Park, pour faire découvrir une discipline où il y a très peu de contraintes et qui est écologique.

E.S : Quels sont les futurs projets du Natural Wake Park ?

V.P : Nous avons plein de projets dans nos têtes, mais chaque chose en son temps. Nous allons développer cette année la partie restauration au sein de notre paillotte, nous allons aussi organiser des soirées à thèmes avec des animations. Les pratiquants peuvent aussi rester sur place grâce à notre aire naturelle de camping de 6 emplacements. Comme je vous le disais auparavant, le but s’est d’allier le plaisir de la glisse à la convivialité.

Retrouver et le lire le magazine complet de mai 2016 

Pin It on Pinterest

Share This