Pratiquer le Bouddhisme Zen Sôtô à Moulins

par | 24 Juin 2017 | Bien-être, Moulins

Rencontre avec Henri Duran, moine Zazen et président de l’Association Dojo Zen de Moulins. Nous avons voulu découvrir cette discipline !

Zazen Sôtô MoulinsEsprit Bien-être : Parlez-nous de votre association ?

Henri Duran : Fondée en 1998, l’association Zen de Moulins regroupe les personnes intéressées par la pratique du Zen 4 fois par semaine ainsi que des stages plus intensifs d’une matinée ou d’une journée. Elle est affiliée à l’association Zen Internationale fondée par maître Taisen Deshimaru. Notre temple référent est le temple Ryumonji en Alsace, que je fréquente régulièrement. Originaire d’Inde, et après avoir traversé la Chine puis le Japon, le zen est pratiqué aujourd’hui dans le monde entier et aussi à Moulins avec notre association. Cette pratique est ouverte à tous, homme et femme, et la plupart du temps suite à une démarche personnelle. Chez les pratiquants qui viennent au dojo, je remarque que leurs points communs sont pour la  plupart liés à leurs profession, souvent en lien avec les relations humaines (médicale, enseignement…)

 

Esprit Bien-être : Qu’est-ce que le Zen ?

Zazen Sôtô MoulinsHenri Duran : Le zen est une branche japonaise du bouddhisme mahāyāna qui met l’accent sur la méditation silencieuse à partir de la posture assise dite de zazen. Zazen est la posture de méditation assise de la pratique du bouddhisme zen, particulièrement des écoles Sōtō et Rinzai qui sont les plus connues en Occident. Elle est présentée comme la posture qu’aurait utilisée Bouddha pendant ses méditations.

La pratique du zen, « méditation silencieuse », tel qu’elle est pratiquée aujourd’hui en France au sein de l’Association Zen Internationale est affiliée au zen Sôtô japonais et compte aujourd’hui plus de 200 dojos en France et dans le monde.

Cette pratique se transmet de maître à disciple sans interruption depuis 2500 ans et devient accessible aux occidentaux en 1967 par la venue de Maître Taisen Deshimaru en Europe. Depuis sa mort en 1982, ses principaux disciples se chargent de transmettre à leur tour cet enseignement si précieux pour le monde d’aujourd’hui.

Zazen Sôtô Moulins

 

Esprit Bien-être : Comment êtes-vous devenus moine Bouddhiste ?

Zazen Sôtô MoulinsHenri Duran : Dès le plus jeune âge j’ai pratiqué les arts martiaux. En 1987, à l’occasion d’un séjour en Angleterre, il y avait un dojo Zen à côté de celui du dojo de karaté où je pratiquais. J’ai donc commencé ma pratique là-bas. J’ai pu retrouver la même philosophie que dans les arts martiaux japonais : la recherche et la connaissance de soi.

Et puis tout s’est fait naturellement, la lecture de beaucoup d’ouvrages sur le sujet, des rencontres avec des personnes ordonnées, et une pratique devenue de plus en plus intensive…

Mon engagement naturel et le souhait de suivre l’enseignement de Bouddha m’ont amené à être ordonné et à recevoir les préceptes bouddhistes qui conditionnent la vie des moines.

J’ai pu pratiquer dans de multiples endroits en France et en Angleterre, et été fréquemment au temple de la Gendronnière, l’un des principaux temples européens de l’école Sōtō du bouddhisme Zen, fondé par Deshimaru près de Blois et aujourd’hui je fréquente essentiellement le temple Ryumonji en Alsace.

En 1995, je m’installe à Moulins, et décide en 1998 de pratiquer avec un petit groupe et de fonder l’Association Zen de Moulins grâce au club de karaté d’Hervé Delage qui me prête sa salle et me permet de me faire connaitre. Enfin en 2004, le Dojo Zen déménage rue des Grèves à Moulins pour accueillir l’association dans une salle dédiée et mieux adaptée.

 

 

Zazen Sôtô MoulinsEsprit Bien-être : Quelles sont les objectifs de votre association ?

Henri Duran : C’est de permettre la pratique Zazen telle qu’elle m’a été transmise et d’en favoriser sa diffusion au plus grand nombre. On peut aussi venir découvrir le bouddhisme, sa pensée et sa culture. J’essaye de partager cette véritable liberté d’esprit que l’on peut retrouver grâce au Zen, revenir à une simplicité en laissant de côté l’activité mentale, ici et maintenant.

L’essence du zen est universelle et profondément humaniste. Souvent considéré comme une religion ou une philosophie, le bouddhisme n’est cependant fondé sur aucun dogme ou idéologie. II s’adresse directement au cœur de l’homme, c’est une expérience vivante. Réaliser cette pratique et la mettre en œuvre dans son existence personnelle est en fait une véritable révolution intérieure.

La pratique au Dojo est totalement libre, je conseille tout de même une régularité plutôt que l’intensité.

 

Lire le magazine complet de juin 2017

 

Esprit Bien-être : Comment se déroule une séance ?

Henri Duran : Elle se déroule en 2 parties. Après s’être installé confortablement et détendu dans la posture, assis sur un coussin rond, les jambes sont croisées, si possible en lotus ou en demi-lotus, nous pratiquons une « méditation silencieuse » pendant 30 min. Puis nous faisons 10 minutes de marches méditatives, appelée kin hin. La seconde partie, pendant laquelle il peut y avoir un enseignement oral, nous sommes de nouveau dans la posture Zazen, et je propose des conseils pour aider à la pratique. Pendant toute la séance, nous pratiquons la respiration en pleine conscience pour installer une expiration douce, lente, paisible, longue et profonde.

La respiration et la posture aide à revenir au corps et donc à laisser passer les émotions et de reposer le mental. En fin de séance, je propose une dédicace en récitant un Sutra (un enseignement du Bouddha) afin de dédier la séance à tous, c’est le côté spirituelle de la pratique mais également celle qui lui donne un sens.

Pour info !

Dojo Zen de Moulins

64 rue des Grèves
06 31 72 30 20

[fac_icon icon=”facebook-official”] dôjô zen moulins

Horaires des Zazen :

Mardi à 18h15, mercredi à 19h30, Vendredi à 18h15 et samedi à 17h30.
Initiation le premier mercredi de chaque mois à 18h30 ou sur rdv.

Tarifs : 5 euros la séances, 40 euros le trimestre.


 

Pin It on Pinterest

Share This