La chaussure de running a un double challenge : améliorer la performance et diminuer les risques de blessure.

Elle doit donc comporter certaines caractéristiques essentielles :

– être dynamique : restituer l’énergie cinétique emmagasinée dans la phase d’amortissement.
– être fonctionnelle : ne pas entraver les mouvements naturels du pied
– avoir un amortissement de qualité : pouvoir absorber l’onde de choc et transmettre l’énergie accumulée vers l’avant pied grâce à des matériaux en EVA, mousse de PVC, polyuréthane mono ou bi-densité, X-wave, …
– remplacer ses baskets au bon moment est donc une nécessité afin de courir en toute sécurité et éviter les blessures.

Une bonne paire de chaussures de running doit présenter 3 qualités :

• confort
• stabilité (quelque soit la surface foulée)
• amorti (au maximum de l’impact de vos pieds au sol afin de protéger vos os, articulations et muscles)

Il est impossible à dire précisément combien tiennent les chaussures (entre 600 et 1000 kms). Le paramètre le plus important est le profil du coureur : lourd ou léger (plus votre poids est important, plus le changement sera précoce), le type de surfaces, le type de foulées (universelle / pronatrice / supinatrice).

Les signes d’usure à reconnaitre :

• déformation, votre chaussure n’est plus droite quand vous la mettez sur une surface plane
• la semelle extérieure (semelle d’usure) laisse entrevoir la semelle intermédiaire (blanche souvent)
• la semelle intermédiaire est trop molle, on peut la plier trop facilement
• le contrefort, élément qui entoure le talon et le maintient n’assure plus ce rôle
• la tige (qui entoure le pied), le mesh se craque et ne maintient plus aussi bien le pied.
• Autres signes importants : toutes les douleurs sous pieds, aux genoux, dos…

L’idéal est de tenir un calendrier / carnet de bord avec les sorties pour savoir où vous en êtes et alterner avec deux paires de chaussures. Les chaussures d’entraînement résisitent plus longtemps au kilométrage imposé que celles de compétition. Il faut donc être attentif à partir de 600 kms, écouter son corps et détecter d’éventuels indices d’usure des chaussures !

Le magazine de mai 2019

Pin It on Pinterest

Share This