Accessibles aujourd’hui au plus grand nombre, les casques de réalité virtuelle ouvrent une multitude de nouvelles possibilités et de nombreux usages, qui ne demandent qu’à être inventés. Sur l’agglomération moulinoise, deux professionnels bénéficient d’ores et déjà des avantages de cette nouvelle technologie pour les mettre en application au service du bien-être de leurs clients. Rencontres avec l’un deux.

Clément Pradel de la société SAGESSE Technologies, propose depuis plus d’un an de faire découvrir aux résidents des EHPAD du département une expérience de réalité virtuelle. Le succès est à chaque fois au rendez vous, après quelques appréhensions vites levées, les seniors ont pu parcourir une balade à Vichy ou Moulins, découvrir ou revivre des manifestations comme le défilé Napoléon 3 à Vichy ou le Carnaval de Moulins et même s’offrir une visite du Château de Lapalisse. Les sourires sont bien présents ainsi que des récits de vie bien remplis pour nos aînés.

Esprit Edition : Comment vous est venu l’idée de ce projet ?

Clément Pradel : Mes nombreuses expériences dans le milieu social et dernièrement chez les séniors, j’ai souvent été confronté à l’isolement et à la souffrance liée au déracinement des personnes. Je souhaitais une solution pour faire revivre aux personnes un sentiment d’appartenance et retrouver des liens tissés entre un individu et son monde. Ce projet répond à la fois à un besoin social, thérapeutique et à une problématique économique. En effet ce projet s’inscrit dans l’amélioration du bien-être et de la vie quotidienne des personnes isolées et principalement les seniors dont les établissements d’accueil n’ont plus les moyens de les accompagner en sorties à l’extérieur des établissements.

Esprit Edition : Par quel moyen ?

Clément Pradel : Adepte des innovations technologiques et conscient que nous vivons dans un monde où la population est de plus en plus vieillissante il me semblait pertinent d’adapter les nouvelles technologies aux attentes et aux besoins particuliers des séniors. Le marché de la Réalité Virtuelle (VR) étant en pleine expansion, elle était pour moi une véritable réponse aux besoins en proposant un service permettant au seniors isolés de s’évader, de s’immerger dans des paysages inconnus et lointains mais aussi de stimuler leur mémoire à travers la redécouverte de lieux connus et familiers à moindre coût,

Esprit Edition : Quels sont les volontés mis en avant autour de votre concept ?

Clément Pradel : L’apport se veut multiple. En priorité, améliorer le bien-être et la santé des séniors car il répond à une problématique réelle et urgente, le mal être et l’isolement de nos aînés en établissement d’accueil. mais également à la problématique économique rencontrée par les structures et les professionnels qui les accompagnent. Ce projet porte aussi un engagement local, les contenus que nous développons font la promotion de la région et de la richesse de son patrimoine naturel, culturel et architectural. Nous avons d’ailleurs pu réaliser des contenus sur le château de Lapalisse, le chemin des castors à Moulins et avons en projet de créer des contenus de relaxation combinés avec des images du Parc Floral d’Apremont-sur-Allier et de la Forêt de Tronçais.

Esprit Edition : À qui s’adresse cette solution ?

Clément Pradel : Les bénéficiaires du projet sont principalement les personnes âgées et/ou isolées, hommes et femmes confondus, vivant en maisons de retraite, en EHPAD. Les clients sont toutes les organisations accompagnant ou accueillant ces séniors au sein de leur organisation qui peuvent bénéficier d’une aide financière de Département de l’Allier et du dispositif de la conférence des financeurs de l’Allier. Aujourd’hui je travaille actuellement avec l’EHPAD La Gloriette, L’Ermitage, de St Gerand le Puy, Lapalisse, St François et l’association Val De Cher Services de Vallon en Sully et un artenariat en cours avec le Centre de Réadaptation et de Rééducation Fonctionnelles Le Bourbonnais de Bourbon Lancy. Notre objectif est également d’évoluer sur le territoire national, cela correspond à plus de 500 résidences séniors, 8000 EHPAD et 35 000 organismes de services à la personne. Mais aussi les départements, associations et fondations impliquées dans les politiques d’accompagnement et de soins pour les séniors.

Esprit Edition : Comment est-elle mis en place dans les structures ?

Clément Pradel : Tout d’abord nous collectons ou créons des films 360 immersifs originaux et adaptés, destinés à notre public et disponibles via un casque de Réalité Virtuelle. Je propose ensuite des ateliers découverte auprès des résidents et du personnel des établissements ce qui permet de faire découvrir les nombreux avantages que peut avoir cet outil numérique très apprécié des personnes âgées pour faire de l’exercice, entraîner son cerveau, sa mémoire ou s’évader ! Pour les structures intéressées, nous avons une offre dans laquelle nous proposons une formation aux professionnels pour maîtriser l’utilisation de la technologie et sécuriser l’utilisation, nous fournissons le matériel nécessaire, Casque VR, palette, etc.. ainsi que l’accès aux contenus pour une année.

Esprit Edition : Des projets pour l’avenir ?

Clément Pradel : J’ai créé un comité scientifique et technique qui est un organe de recherche et développement composé de professionnels du secteur de la gérontologie, de la réalité virtuelle et de bénéficiaires seniors dont le rôle est de tester et d’évaluer de nouveaux usages thérapeutiques en réalité virtuelle.

Clément Pradel avec un résident lors d’un atelier réalité virtuelle à la Maison de Retraite EHPAD l’Ermitage

Le magazine de juin 2019

Pin It on Pinterest

Share This